Background Image

Rabat, naissance d’une ville

Rabat

Rabat, naissance d’une ville

Le territoire sur lequel s’élève la ville de Rabat, faisait autrefois partie des terres de Salé (Chellah). Auparavant, la ville occupait un espace différent de celui qu’elle occupe de nos jours. Elle a été construite, probablement,  sur l’emplacement de la Sala Colonia ou de la Sala Colonia des Romains. Celle-ci comprenait, Chellah, et la ville actuelle. Elle couvrait également l’espace qui les sépare.

Chellah était une forteresse qui protégeait la colonie contre les incursions des tribus pillardes de l’Est ; elle portait le nom d’Oppidum Sala.

Dans les premiers temps de l’Islam au Maroc, tout l’espace compris entre Chellah et l’Océan, constituait un Ribat. Le Ribat signifie « lieu de rassemblement », où tous les fidèles, civiles et militaires, se rassemblent pour accomplir leurs rituels religieux.Antant

L’historiographie du Xe siècle, 4e siècle de l’Hégire, nous indique le lieu d’un Ribat où les fidèles se réunissaient pour combattre les Bourgwattas (secte musulmane du dogme Kharijite) qui dominaient les plaines du Tamesna (espace qui regroupe l’actuel Chaouia et payes Zaeir). Le grand espace situé entre le Bouregreg et l’Oum Rbei. Ce Ribat date du Xe siècle de notre ère, il est parmi les premières instances religieuses constituées par les fidèles.

Le Ribat de Salé, est réservé à une sorte d’ermitage, où des hommes pieux se retiraient pour se consacrer exclusivement au Culte de l’Islam. Au temps de la Dynastie des Almohades, sur l’emplacement actuel de la kasbah de Rabat (les Oudayas), s’élevait un Ksar, dit des Beni targa, sur la rive gauche du Bouregreg, appelé jadis Oued Ismir, une autre ville, appelée, Mehdya, (située à l’embouchure du Sebou, jadis Maamoura), un nom toponymique qui fait référence à Mehdi Ibn Toumeret, le fondateur de l’Etat Almohades.

C’est en 593 de l’Hégire (1197 J.C), que tombait définitivement la domination de Ribat Sala ou Ribat Al Fath, une place militaire où se rassemblaient les croyants pour partir en guerre en Andalousie.

D’après Taj Al Arouss, le nom de Ribat El Fath remontait à l’époque de Yacoub El Mansour Almouahidi, le célèbre Sultan, qui mena les chrétiens d’Espagne dans la fameuse bataille d’Al Arak.

C’est à l’époque de Yacoub El Mansour (580-595 HJ/1184-1199 J.C), que Ribat Al Fath prit la dimension d’une ville, avec les remparts que l’Empereur Almohade construisit autour de la ville.Oudaya

Rabat connaîtra au XVIIIe siècle une nouvelle naissance, avec le Sultan Alaouite Sidi Mohamed Ben Abdellah. Elle sera alors soumise  au regard expert  des architectes qui avaient conçu Essaouira, Casablanca, Anfa, Mohammedia ou Fedala.

Une autre histoire à suivre…

 Abdelouahab DBICH

Abdelouahab Dbich

dbich@hotmail.fr

No Comments

Post a Comment

You dont have permission to register

Password reset link will be sent to your email